Marie Capable


Il y a quelques jours déjà, un peu de mon histoire a été partagé sur une plateforme internet portugaise qui nous fait découvrir des histoires de Femmes. Fortes de coeur.
Comme ce n'est qu'en portugais je me suis dit que ça serait bien de le partager aussi avec ceux qui parlent français. La plateforme s'appelle "Maria Capaz", une traduction exacte donnerait "Marie Capable".
Venez, je vous fait découvrir un peu de qui je suis aujourd'hui...

"Je m'appelle Ana. J'ai 30 ans. Trois enfants et un Homme qui m'aime et que j'aime. Je suis libre. Et légère.

Je pourrais résumer qui je suis aujourd'hui avec cette simple et courte phrase. Je pourrais te dire que ma vie est et a toujours été belle comme ça. Mais je t'aurai menti.
Je t'aurai menti si je t'aurai dit que le chemin n'a pas été long, lourd, douloureux.

Je n'ai jamais été mince. Attends, si. J'ai pesé 69kg pour mon 1m70. Pendant une étape de ma vie où je n'avais qu'un repas de temps en temps et où le ciel étoilé était mon toit et le banc de la gare du train ma maison. Une étape grise. Pas saine.
Donc, non, je n'ai jamais été mince. Je me souviens d'avoir toujours entendu dire que j'étais en surpoids selon un tableau qu'un "petit génie" a décidé de considérer comme sain.

Je n'ai pas été la moquerie de l'école, ni la grosse humiliée par la société. Non, je ne l'ai pas été.

J'ai été la grosse, obèse, baleine, blairelle, monstre, horrible, moche, déformée, graisseuse dans la bouche de celui que j'appelais malheureusement de "père". De celui qui faisait exprès de se moquer, de détruire la petite fille qui serait un jour une Femme avec pleins de blessures à guérir.

J'ai toujours été une Marie , une Marie-Garçon (c'est comme ça qu'on appelle une fille "garçon-manqué" en portugais), un vrai garçon manqué qui se cachait, la fille qui ne voulait plus être jolie. Qui n'aimait pas les jupes. Qui avait toujours les cheveux très courts comme un vrai garçon.
Qui voulait jouer au football et qui a découvert ce que c'était le maquillage à 17 ans.

Je pouvais rien te raconter de tout ça et si un jour on se croiserait tu penserais "une fille narcisique", "Prétentieuse". Et tu serais tellement injuste.

Ce que je suis aujourd'hui c'est le fruit de la douleur, d'une bataille, d'une envie folle de sortir de ce statut de victime.

J'ai vécu enfermée entre quatre murs pendant des années, pendant lesquelles je me suis annulée, je me suis privée de beaucoup de plaisirs de la vie.
J'ai pleuré pendant des heures à chaque fois que je disais non à une sortie à la plage ou entre amis. Je pleurais, et lui avec la patience qui le caractèrise essuyait mes larmes.

C'était le début de l'année 2010, j'ai voulu mettre un point final à cette "fillette" qui se trouvait horrible, vide, grise. J'avais dépassé les 130kg.
J'ai voulu me soigner. J'ai voulu laisser le passé loin de mes épaules. Je commençais aindi la plus longue aventure de ma vie.
L'hypnothérapie. Je me suis soignée. Je ne sentais plus sur ma peau les marques de la ceinture de cet homme. Moins 15kg d'un passé lourd. Et ce n'était pas de la graisse. C'était de la douleur. La douleur pése tu le savais? Beaucoup même.

J'ai commencé a apprécier mes yeux. J'ai cherché sur internet des Femmes comme moi, rondes. À l'époque j'ai trouvé des blogs et un qui proposait un shooting photo pour femmes rondes qui n'étaient pas des mannequins mais qui s'aimaient. Ce jour-là je me suis finalement amusée. Je me suis même trouvée belle.

Il était temps de prendre soin de moi.
Je l'ai fait. Des petits pas, de grands changements.
Tu sais, aucun changement se produit en un claquement de doigts. Aucun changement se produit sans des jours oú on veut que baisser les bras et on les baisse. Mais le lendemain, on se léve encore plus fortes parce que le mot abandonner à arrêter de nous hanter.

Aujourd'hui, je me trouve finalement jolie, je ne suis pas prétentieuse. Je suis transparente. Je me trouve une belle personne et savoir que j'arrive à partager cette énergie positive avec quelques personnes ça fait de moi une "jolie fille". Maintenant mes yeux ont une âme et elle n'est plus du tout grise. Aujourd'hui elle rayonne.
J'ai décidé qu'il était temps de faire pour les autres ce que les autres avaient fait pour moi même sans le savoir. J'ai décidé ainsi de créer un blog. Sur moi. Sur être Femme. Belle. Ronde. Libre.

Je me souviens que quand je voyais les blogs de femmes rondes ce qu'elles écrivaient ça ne touchait pas mon coeur, je pensais que c'était impossible que quelqu'un s'accepte même en étant différentes de ce que la société appellait de "belle". Ce qui me touchait vraiment c'était leur posture sur les photos. Leur fièrté. Fortes. Confiantes.
C'était cette confiance qu'elles passaient à travers leurs photos que j'enviais. C'était cette fièrté que je rêvais de ressentit un jour.
Et les rêves se réalisent. C'est pour ça que je me suis décidée à créer ce blog. Pour être cette Femme fière, pour être une "inspiration" pour ceux qui se battent encore.

Je veux que les gens regardent et se disent "je veux y arriver", "je veux marcher bien droite et la tête haute". Marcher avec confiance et montrer au monde ce que c'est d'être une Femme".
Je rêve bien grand, je sais. Mais savoir que je peux créer des rêves et savoir que quelqu'un s'inspire en moi pour être tout simplement fort, ça vaut tout l'or du monde.

Je pourrai te raconter tellement de choses, beaucoup plus. Mais je sais que cette confiance écrite ne change pas grand-chose aux journées de ceux qui ne s'aiment pas encore. Je sais que tout commence dans notre tête et que ceux qui s'aiment déjà ne peuvent faire qu'une chose, les soutenir. C'est pour ça que je suis et je serais toujours là. Comme ça, transparente pour tous ceux qui ont ou auront besoin.

Tu sais, le temps ne presse pas. Mais je ne veux pas qu'il passe en vain. Le dernier jour de ma vie je ne veux pas pleurer pour tout ce que je n'ai pas fait à cause d'une société de jugement. Je veux sourire et crier au monde entier que ça a valu la peine! Penser à ça tous les jours ça m'aide. C'est plus facile comme ça.

Écoute "Marie Capable", je te fait un câlin. Est-ce que je t'ai déjà dit que je préfére les câlins aux bisous? C'est vrai. Un câlin protége, laisser passer des energies, réconforte.

"Marie Capable", aujourd'hui je suis libre. Je suis finalement forte et légère, très légère.

"Marie Capable", je suis VIVANTE!"


***

Em português podem encontrar o texto aqui.

1 comentário:

  1. Merci, pour cette traduction, je suis bouleversée, par cette publication!
    Tu as acquis une telle force, malgré ce passé douloureux...
    Tu devrais écrire un livre, car la société féminine aujourd'hui, avec plus ou moins de violence, est emprise dans cette spirale infernale !
    Et tu es le plus belle exemple qui soit de la femme qui est libéré de cette spirale! Grâce à toi je commence à en sortir, et aujourd'hui, si une difficultés s'offre à moi , ( ça va peut-etre te paraitre fou) mais je pense à toi et me sens plus forte, car aujourd'hui moi aussi j'ai décidée d'en finir avec tout ça... de vivre et de ne plus rien m'interdire sous prétexte que je n'ai pas un IMC "normal"!Maintenant je vie et je te remercie, d'être là femme que tu es , j'ai comme l'impression d'avoir eu un mur toute ma vie devant mes yeux et que rien que par ta manière d'être et ce que tu dégages au travers de tes photos ( car je ne t'ai jamais vu et ne te connaissais pas avant), que tu m'as fait grandir afin de voir par dessus ce mur qui me bloquait la vision de la vraie vie ... Une vie sans préjugés, sans critères, sans IMC... Aujourd'hui je vois, la maigreur des mannequins dans les magazines ( choses que je ne voyais pas et trouvais joli auparavant !) et surtout je me vois moi mon physique et ma personnalité, la vision des gens qui m'aiment! Bref pour tout ça MERCI , " Marie Capable ", tu es une des plus belles rencontres de ma vie et pourtant je ne t'ai jamais rencontrée...💟

    ResponderEliminar

Feel welcome!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...